Recyclable, Biodégradable, Compostable: Les Différences

0

 

Nous vous parlons depuis quelques temps d’emballages recyclables, biodégradables ou encore compostables, mais comment faire la différence entre ces trois adjectifs qui qualifient nos emballages alimentaires écologiques. Nous vous expliquons leur signification dans cet article : 

Les emballages recyclables

Un emballages alimentaire est recyclable lorsqu’il peut être traité afin de le réintroduire dans le cycle de production d’un autre produit. En effet, il est possible de recycler soit un emballage en fin de vie (un gobelet en plastique PET ou une barquette en carton par exemple), soit des résidus lors de la fabrication d’un emballage. 

Certains produits sont à la fois recyclables et recyclés (conçus à partir de déchets d’un matériau), c’est le cas de nos serviettes en papiers recyclés. 

Beaucoup de matériaux destinés à la fabrication d’emballages alimentaires sont recyclables, mais ils ne sont pas tous biodégradables. 

Les emballages biodégradables

Un emballages biodégradable est un emballage qui se dégrade et se désintègre naturellement suivant des normes précises. Il se décompose grâce à la combinaison de plusieurs facteurs comprenant des micro-organismes (bactéries, champignons…), et sous certaines conditions telles que l’humidité, l’oxygène et la chaleur.  Un matériau est biodégradable lorsqu’il se décompose sans effet néfaste sur l’environnement et qu’aucun produit chimique n’est ajouté pour sa dégradation.

On considère un produit biodégradable s’il atteint 90 % de sa décomposition au bout de 6 mois ou avant 6 mois.

À noter: Un emballage compostable est systématiquement biodégradable, alors que l’inverse n’est pas vrai tout le temps. Un matériau biodégradable peut ne pas être compostable.

Les emballages compostables

Il est possible d’accélérer la biodégradation à travers le compostage dont l’objectif est de faire du compost qui enrichit la terre. Un emballage est dit compostable lorsqu’il remplit les 4 critères de la norme NF EN 13432. Plus précisément, l’emballage doit:

  • Se désintégrer: sa décomposition doit se faire sur une période de moins de 3 mois et les particules biodégradables restantes doivent faire moins de 2 mm.
  • Être un compost de qualité: ne doit être doté d’aucune écotoxicité.
  • Avoir des paramètres chimiques stables: l’azote, le phosphore, le magnésium et les autres paramètres ne doivent pas être modifiés.
  • Être sans effet néfaste sur le compostage (prolifération de substances nuisibles).

Et voilà, vous connaissez désormais les différences entre ces termes devenus courants : emballage recyclable, biodégradable et compostable.

👉 Retrouvez-les sur notre site FourniResto.com avec notre gamme écologique de Vente à Emporter

👉 Découvrez également notre article « Le guide des matières éco-responsables » pour en savoir plus sur les différents emballages écologiques !

Share.

About Author

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :