Nos conseils pour l’ouverture d’une boucherie

0

En moyenne, un Français consomme 86,2 Kg de viande par an selon les chiffres de 2019. Lorsqu’il en achète, il préfère généralement privilégier la qualité. Il parait donc plus opportun de se tourner vers des professionnels de la boucherie. Si vous souhaitez vous-même exercer ce métier et pourquoi pas ouvrir votre propre établissement, sachez qu’il existe toute une série de démarches et de conditions à remplir. C’est la raison pour laquelle nous vous livrons, dans ce nouvel article, tous nos conseils pour ouvrir une boucherie.

Les démarches administratives

Comme pour beaucoup de commerces, ouvrir une boucherie implique de réaliser un certain nombre de démarches administratives et juridiques. La première étant de choisir son statut juridique. C’est très important car c’est lui qui va déterminer les règles à suivre mais également les avantages dont vous pourrez bénéficier. Si vous n’avez aucune idée de comment procéder, pas de panique ! Nous sommes là pour tout vous expliquer. Il faut savoir que le statut juridique de votre boucherie dépend avant tout de la taille de votre établissement. Plus vous souhaitez créer une grande enseigne, plus le statut juridique sera grand et important. Si vous cherchez à ouvrir une petite structure, vous pouvez vous tourner vers le statut d’auto-entrepreneur. Néanmoins, votre chiffre d’affaires ne pourra excéder les 72 500 euros et vos charges ne sont pas déductibles. Si vous n’avez pas d’associé, il vous est possible de vous tourner vers l’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) ou la SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle) qui sont des statuts vous permettant de protéger votre patrimoine. En revanche, si vous souhaitez ouvrir une grosse structure avec un associé ou encore embaucher des employés, il sera préférable de se tourner la SARL (Société à Responsabilité Limitée) ou la SAS (Société par Actions Simplifiée) pour créer votre société.

Morceaux de viandesAprès avoir immatriculée votre société et donc l’avoir enregistrer au Répertoire du Commerce et des Sociétés, vient le moment d’effectuer des déclarations et d’obtenir l’autorisation d’exercer. Pour ouvrir votre établissement, il vous faudra réaliser un stage de préparation à l’installation. Vous pouvez en être exempté si vous avez déjà réalisé des stages et formations à la gestion. Par ailleurs, vous devez réaliser une déclaration à la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations lorsque vous vendez des denrées animales ou d’origine animale. Il est également demandé de posséder un agrément sanitaire et une autorisation de désossage de colonne vertébrale pour les bovins de plus de 30 mois. Vous devrez également être déclaré aux services vétérinaires de votre préfecture et suivre la réglementation en vigueur concernant la chaîne du froid et la viande. Il en va de même pour les normes d’hygiène.

Une fois que vous aurez réalisé toutes les démarches nécessaires à la création de votre entreprise auprès de votre Chambre de Commerce et de l’Industrie, vous obtiendrez votre numéro SIRET et votre numéro SIREN ainsi qu’un code APE délivré par l’INSEE. Vous pourrez donc publier votre annonce légale en ligne. Obligatoire, cette formalité peut se faire en ligne directement. Toutefois, elle est payante. 

L’un des autres points auxquels il faut faire attention est l’emplacement. Il est nécessaire de s’installer dans un quartier dynamique où les clients pourront facilement se rendre et stationner. Privilégiez les axes passants et les lieux à proximité d’autres commerces par exemple.

Les équipements indispensables

Maintenant que vous connaissez tout des démarches juridiques et administratives pour ouvrir votre propre boucherie, place au matériel. La qualité de vos équipements est toute aussi importante que celle de votre viande ou encore votre emplacement. Conscient qu’il est parfois difficile de trouver un bon équipement peu cher, FourniResto vous propose une belle sélection de matériel de boucherie et charcuterie. Idéal pour les professionnels, chaque produit est choisi avec soin pour répondre à vos attentes et besoins. Parmi les incontournables, vous trouverez :

  • Hachoir électrique de TellierUn Hachoir à Viande. Véritable indispensable à tout boucher ou charcutier, le hachoir vous permet de réaliser des pâtés, chairs à saucisse, steaks hachés, terrines etc. Grâce à ce type d’appareil électrique, votre rendement est grandement multiplié.
  • Une Trancheuse à Jambon. Grâce à sa lame électrique, la trancheuse à jambon permet de découper et de trancher précisément tous les types de viandes. Il vous est possible de régler l’épaisseur de chaque tranche à votre convenance.
  • Une Machine sous vide. Cet indispensable en boucherie et en charcuterie vous permet de mettre vos viandes et autres préparations sous vide afin de conserver l’entièreté de leur saveur et de leur texture.
  • Une Balance. Comme son nom l’indique, cette dernière vous permet de peser précisément chacune de vos préparations ou bien vos tranches après découpe. Il s’agit d’un véritable atout pour calculer le tarif des produits dont le poids est au kilo.
  • Armoire de maturationUne Armoire de Maturation. Cette dernière vous permet de faire maturer la viande et assure une conservation longue de la viande en chambre froide. Grâce à elle, votre viande va davantage développer ses saveurs et sera plus tendre. En plus d’être plus tendre et goûteuse, votre viande sera aussi moins humide. Le goût sera donc plus concentré. Ce type d’équipement est donc un indispensable !
  • Un Fumoir. N’hésitez pas à vous en procurer un pour votre établissement. Il est idéal pour ajouter une douce saveur fumée naturelle à votre viande. Très utilisé dans le milieu de la restauration, il permet d’agrémenter vos préparations.

Ainsi, vous trouverez parmi notre sélection d’équipements pour boucher et charcutier tout ce dont vous aurez besoin. Spécialement conçus pour un usage professionnel, ils sont issus des plus grandes marques et proposés à des prix défiants toute concurrence.

Share.

About Author

Passionnée de lecture et d'écriture, j'ai plaisir à mettre à profit mes compétences et appétences au service du blog FourniResto. Régulièrement, je vous fais découvrir de nouveaux restaurants comptant parmi nos clients fidèles. Ces adresses ne manquent pas de mettre l'eau à la bouche à la grande mordue de cuisine que je suis. Très rigoureuse et particulièrement intéressée par l'actualité, je me charge également de vous éclairer sur les lois et normes en vigueur dans le secteur de la restauration.

Comments are closed.