Emballages alimentaires et empreinte écologique

0

Le plastique, avec une production de plus de 350 millions de tonnes par an, fait à part entière partie de notre quotidien. Parmi cela, sont produits neuf millions de tonnes composées de Bisphénol A (BPA). Le Bisphénol A est un composant chimique du plastique présent dans beaucoup d’objets du quotidien, dont les emballages alimentaires de la distribution (bouteilles d’eau, produits surgelés…) et de la restauration (gobelets, couverts, pailles…) afin de préserver l’aliment et le protéger. Cependant, ce composant est nocif.

Pourquoi devons-nous définitivement supprimer le BPA des emballages alimentaires ?

Le Bisphénol A est un perturbateur endocrinien. Il est présent sur l’emballage plastique et se libère par la forme de microplastiques en se déposant par voie respiratoire, cutanée et lors du contact avec l’aliment. Ce composant comporte également une particularité : sa dépose se décuple avec la chaleur. Selon l’ANSES, il a été constaté, même à faible dose, que le Bisphénol A augmentait les risques de cancer, l’infertilité, et troublerait la reproduction. Il perturberait notamment les personnes les plus sensibles aux expositions tels que les nourrissons, enfants ou femmes enceintes. Le biberon en plastique, a d’ailleurs été interdit à la vente en 2011 par l’UE à cause de sa composition en Bisphénol A.

Non éco-responsable et très polluant, sa surproduction créée une saturation de plastique dans les océans puisqu’il se dégrade peu à peu, libérant ainsi des microparticules nocives qui circulent dans l’atmosphère et que l’on respire tous. Que ce soit pour l’environnement ou pour l’homme, il est important de réduire drastiquement la consommation d’emballages alimentaires en plastique.

Comment réduire l’empreinte écologique avec les emballages alimentaires ?

Le plastique et son impact aussi néfaste pour l’environnement que pour l’homme commence peu à peu à toucher la conscience collective. Selon un sondage de Yougo pour Business Insider France, 80% des Français s’estimant éco-responsables cherchent à réduire la quantité de leurs déchets au quotidien (tri sélectif, éviter les emballages plastiques..) et font de l’impact environnemental le centre de leurs décisions d’achat. Il s’agit donc de favoriser le tri sélectif en effectuant les bons gestes (composant correspondant dans le bon bac) mais surtout limiter les emballages plastiques des habitudes au profit de nouvelles alternatives éco-responsables.

En effet, même si le plastique a pris une place importante dans l’alimentaire, des alternatives naturelles existent !
C’est le cas du KRAFT, de la pulpe canne (aussi connue sous le nom de Bagasse), du PLA et CPLA (bioplastique à base de plantes) et des feuilles de palmier.

Préférer ces matières au détriment du plastique est un petit pas pour l’homme, mais un grand pour la planète.

C’est en commençant par des gestes simples que l’on peut faire changer les choses ! 😉 🌱

 

Share.

About Author

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :